Comment optimiser sa consommation énergétique ?

Produits énergétiques utilisés dans le secteur résidentiel


La majeure partie de la consommation finale d’énergie de l’UE dans le secteur résidentiel est couverte par le gaz naturel (36,0 %) et l’électricité (24,1 %). Les énergies renouvelables représentent 17,5 %, suivies par les produits pétroliers (11,2 %) et la chaleur dérivée (7,6 %). Une petite partie est encore couverte par les produits du charbon (combustibles solides) (3,3 %).


La plupart des États membres de l’UE dépendent principalement du gaz naturel (neuf États membres l’utilisent comme principale source d’énergie dans les ménages) et de l’électricité (neuf États membres) pour répondre à leurs besoins dans le secteur résidentiel, suivis par les énergies renouvelables (principalement les biocarburants solides), ( les énergies renouvelables étant la principale source d’énergie dans les ménages pour 6 États membres). Toutefois, dans deux États membres, le Danemark et la Lituanie, la chaleur dérivée est le principal vecteur énergétique dans ce secteur, tandis que les combustibles solides et les produits pétroliers sont chacun le principal vecteur énergétique utilisé par les ménages dans un seul État membre (respectivement la Pologne et l’Irlande).

Consommation d’énergie dans les ménages par type d’utilisation finale


Dans l’UE[1], la principale utilisation d’énergie par les ménages est le chauffage de leur logement (64,1 % de la consommation finale d’énergie dans le secteur résidentiel), voir tableau 2. L’électricité utilisée pour l’éclairage et la plupart des appareils électriques représente 14,4 % (cela exclut l’utilisation d’électricité pour alimenter les principaux systèmes de chauffage, de refroidissement ou de cuisson), tandis que la proportion utilisée pour le chauffage de l’eau est légèrement supérieure, soit 14,8 %. Les principaux appareils de cuisson consomment 5,6 % de l’énergie utilisée par les ménages, tandis que la climatisation des locaux et les autres utilisations finales représentent respectivement 0,3 % et 0,9 %. Le chauffage des locaux et de l’eau représente donc 78,9 % de l’énergie finale consommée par les ménages.

Voici un outil permettant de calculer ses besoins énergétiques:

L’électricité couvre logiquement 100 % des besoins énergétiques pour l’éclairage et la climatisation des locaux dans l’UE, mais aussi 84,7 % des autres utilisations finales et 48,8 % pour la cuisson. Le gaz joue un rôle essentiel pour le chauffage des locaux et de l’eau (respectivement 43,0 % et 47,7 % de l’énergie consommée pour ces utilisations finales) et pour la cuisson (33,6 %). Les énergies renouvelables couvrent 23,4 % des besoins énergétiques pour le chauffage des locaux, 9,9 % pour le chauffage de l’eau et 5,1 % pour la cuisson. La chaleur dérivée ne joue un rôle important que pour le chauffage de l’eau (11,2 %) et le chauffage des locaux (9,5 %), tandis que les produits pétroliers couvrent encore 14,0 % de la consommation d’énergie pour le chauffage des locaux, 11,8 % pour la cuisson et 10,8 % pour le chauffage de l’eau (voir figure 4).

Onze des 28 États membres de l’UE utilisent principalement des énergies renouvelables pour le chauffage de leurs maisons, le Portugal (73,3 %), la Croatie (64,5 %) et la Slovénie (59,1 %) ayant la plus grande part de leur consommation d’énergie pour le chauffage des locaux couverte par les énergies renouvelables. Toutefois, si le nombre de pays utilisant principalement le gaz à cette fin est plus faible (9 États membres), la plupart d’entre eux comptent parmi les plus grands consommateurs d’énergie de l’UE – les Pays-Bas (86,7 %), le Royaume-Uni (74,5 %), la Slovaquie (64,5 %) et l’Italie (59,8 %) étant ceux où la proportion de gaz utilisée pour le chauffage des locaux est la plus élevée. Trois États membres utilisent principalement des produits pétroliers pour le chauffage des locaux : Malte (54,2 %), la Grèce (47,9 %) et l’Irlande (48,0 %) et deux États membres utilisent principalement la chaleur dérivée – la Suède (49,9 %) et la Finlande (34,5 %). Enfin, un État membre (la Pologne) utilise principalement des combustibles solides pour le chauffage des locaux (44,6 %) .

Laisser un commentaire